Résidence de création du projet Contrée-corps

Le CLAC est très heureux de présenter la Sortie de résidence du spectacle en cours de création "Contrée-corps, Un concert qui parle". Cette formule Laboratoire invite le public à participer à une causerie et à partager ses impressions sur les extraits qui sont présentés.
Le projet Contrée-corps prend la forme d’une série de trois résidences de création au Bas-Saint-Laurent menant à un spectacle inédit qui sera présenté en première au Théâtre du Bic en février 2021. Le spectacle créé en collectif mettra à l’avant plan les ambiances musicales au piano, les chansons et la voix de Cylia Themens, les textes de l’artiste de la création parlée Élise Argouarc’h ainsi que la musique du multi-instrumentiste Antoine Létourneau-Berger.
La première résidence de création ayant eu lieu au début du confinement à la mi-mars 2020 aux Jardins de Métis, le collectif entre maintenant dans une deuxième phase de création à la Maison de la culture du Château Landry avec le CLAC en ce début d’automne.

Cylia Themens, Élise Argouarc’h et Antoine Létourneau-Berger

Cylia Themens est une musicienne établie au Bas-Saint-Laurent qui explore principalement la voix, le piano et les percussions. S’intéressant à la résonance entre littérature et musique, elle affectionne particulièrement les formes du spectacle littéraire. Elle a présenté en collectif au Théâtre du Bic en 2018 le spectacle littéraire et musical La face cachée de la lune et autres clairs-obscurs, produit par l’Exil. Ayant complété des études universitaires en sociologie, elle réfléchit à l’aspect social de la musique, autant dans sa démarche (co-création) que dans son contenu (thématiques abordées).  Elle a d’ailleurs été ou est membre active de plusieurs formations musicales dans la région (Kalafuba, Chi-Quai-Boom, Osmundazz, Triodenum, la Belle et l’Ingénu). Cylia Themens est travailleuse culturelle pour des organismes bas-laurentiens (dont le CLAC de 2008 à 2019), et offre des ateliers musicaux pour enfants, adultes et personnes âgées.

Elise Argouarc’h transcende l’exil grâce à la création parlée depuis son immigration au Québec en 2011. Elle s’intéresse à l’interaction entre le corps et l’oralité dans la performance artistique comme voie d’actualisation identitaire. Depuis 2014, elle apparaît sur les scènes conte et slam du Bas-Saint-Laurent. En solo ou dans des collectifs, ses thèmes privilégiés sont féministes, territoriaux, migratoires et suivent le chemin d’une décolonisation intime. A l’instar de Gougaud, elle estime que les arts de la parole peuvent « faire exister les gens à qui ils parlent ». Elle offre dans divers milieux des ateliers de création de kasàlà (poésie de louange africaine) pour développer le pouvoir de dire et d’être. Elle fait actuellement un doctorat pour étudier comment les arts de la parole peuvent soutenir la résilience et l’inclusion des femmes réfugiées accueillies au Bas-Saint-Laurent.

Antoine Létourneau-Berger - Compositeur multi-instrumentiste originaire du Bas-Saint-Laurent, il étudie d'abord la percussion classique et se spécialise ensuite dans la composition de musique de film. Son intérêt marqué pour la production sonore l'amène à réaliser plusieurs albums au sein des formations L'Oeil et le Monocle, Talfast, Equse, Bascaille et Manta, en plus de collaborer avec de nombreux artistes de la région. Antoine est également très actif comme musicien et improvisateur, donnant autant dans les musiques populaires que dans la musique plus expérimentale. Il se consacre également à la conception sonore et à la composition pour le théâtre, le cinéma, la télévision, la radio, la danse et le cirque.

 

Le projet de création

Contrée-corps

Un concert qui parle

 

 

Le spectacle

Par la fenêtre le silence absorbe tout
Tous mes cris urgenticides dissolus
Je suis en robe de chambre inaudible
Une ourse polaire bleue et glace

 

S'inspirant des paysages et ambiances hivernales, Contrée-corps propose un voyage lent et contemplatif au fin fond de la saison froide. À la rencontre du spectacle musical et de création parlée, chaque bourrasque éveille sensations et questionnements sur la relation au territoire, au corps, à l’autre et à soi. Alliant musique électronique, matière sonore corporelle, chanson et poésie, ce concert qui parle est avant tout surplombé de rythmes lents et organiques influencés par le courant trip-hop ; un hors-piste intime, parsemé de givre et de temps, de voix d’éther et d’odeur d’épinettes.

 

Longues lignes
Serpents longeant les arbres
Je suis la trace des envies
De celles qui me précèdent
 

Le projet Contrée-corps prend la forme d’une série de trois résidences de création au Bas-Saint-Laurent menant à un spectacle inédit qui sera présenté en première au Théâtre du Bic en février 2021. Le spectacle créé en collectif mettra à l’avant plan les ambiances musicales au piano, les chansons et la voix de Cylia Themens, les textes de l’artiste de la création parlée Élise Argouarc’h ainsi que la musique du multi-instrumentiste Antoine Létourneau-Berger. La première résidence de création ayant eu lieu au début du confinement à la mi-mars 2020 aux Jardins de Métis, le collectif entre maintenant dans une deuxième phase de création à la Maison de la culture du Château Landry avec le CLAC en ce début d’automne.
Le projet Contrée-corps est soutenu par l’Entente de partenariat territorial en lien avec la collectivité du Bas-Saint-Laurent.

 

Informations générales

 

Entrevue dans la Tourelle : Mercredi 9 septembre à 11h
à suivre sur la page Facebook du CLAC

Sortie de résidence : Jeudi 10 septembre à 17h
Réservations en ligne sur le site internet du CLAC via la plateforme EventBrite (places limitées)

418 775-2764 ou culture@clac-mitis.org


 

 

Fil d'actualité Facebook