La fin du monde

Étienne L.-Michaud

 

École Langevin, Rimouski

 

 

J"ai compris que je me trouvais dans une forêt étrange lorsque j'ai aperçu un groupe de lutins en pleurs.

« Qui es-tu? », me demandèrent-ils.

- Je suis Thom et j"ai seize ans. Pourquoi pleurez-vous?

- Parce qu'à cause du manque d'écorce dû aux coupes d'arbres, il n'y aura plus de prison dans trois semaines, le premier juillet.

- Qui? Quelle prison?

- Un être diabolique voulant détruire Abker, le cœur de l'univers. Sans Abker, l'univers se désintégrera. La seule chose résistante à cet être étant l'écorce, nous l'avons enfermé dans une prison d'écorce. Mais à cause des actions négatives des humains envers la nature (pollution, absence de recyclage et coupes à blanc), nous manquerons d'écorce. Alors, cet être diabolique n'aura plus de prison. Sans prison il sera libre et détruira Abker.

- Je vais l'en empêcher!

- Bien, répondit un lutin, hésitant. Voici ton épée.

Je m'entraînai donc, sans relâche, pendant trois semaines, avec deux autres jeunes, Jacen et Jaïna, à l'art de la guerre. Mais un jour, nous avons été attaqués.

Ils étaient toute une armée, bien trop pour nous, mais nous nous sommes battus quand même. Jaïna, perchée sur une tour, encochait flèche après flèche. Jacen et moi tranchions tout ce qui bougeait. Soudain, une flèche se ficha dans la jambe de Jacen qui s'effondra, inconscient. Croyant son frère mort, Jaïna tituba et tomba de son perchoir. Je terminai donc la sale besogne, mais ils n'étaient plus très nombreux et ce fut facile.

Le lendemain, je partis seul à l'assaut. Je franchis aisément les obstacles -rivière de lave, gouffre sans fond, etc.- mais le monstre... Il était de dos à moi, Abker dans les mains.

« Yaaaah!», criai-je en chargeant.

Sans même être surpris, il para mes trois premiers coups et me trancha la tête. Puis, il reprit Abker et, dans un Big Bang inversé, l'univers disparut.

Tout ça parce que les humains ont négligé les arbres. Pensez-y.

 

 

Fil d'actualité Facebook